Un artiste contre le coronavirus

Alors que la crise sanitaire bat son plein, revenons sur l’histoire de ce confinement. Et finalement découvrir comment l’idée d’un artiste contre le coronavirus m’est venue?

Comment tout a démarré ?

Un virus qui part de chine, surnommé le covid-19 va en quelques semaines mettre à genoux l’économie mondiale. Alors que chaque pays confine sa population, chacun se retrouve dans des situations bien différentes. Certains, qui de part leur professions, comme les soignants, vont continuer à travailler. D’autres qui vont télétravailler. Et enfin ceux qui vont subir un arrêt total de leurs activités professionnelles. Moi, artiste de spectacle, je fais partie de ces derniers.

Alors comment continuer son activité d’artiste ?

Il fallait que je comprenne ce qui allait se passer. D’abord les 5 phases de l’acceptation.

un artiste contre le coronavirusPhase 1 : Déni (« je vais parfaitement bien », « il ne s’est rien passé »…)

Le déni porte sur la perte mais également sur le contexte, les circonstances. L’individu peut avoir une perception biaisée de sa capacité à supporter la situation.

Phase 2 : Colère, Révolte contre les responsables apparents (« Pourquoi moi ? », « Ce n’est pas juste », … )

Durant cette phase l’individu fait l’expérience du choc. Il exprime sa colère contre les autres, la situation, les circonstances… Il peut aussi l’exprimer contre lui-même en se faisant des reproches. La colère peut s’installer ou s’effacer rapidement selon le niveau de résilience de l’individu.

Phase 3 : Dépression, Résignation (« De toute façon, il n’y a rien à faire », « A quoi bon continuer »…)

Durant cette phase l’individu se rend compte qu’il ne dispose pas des compétences et attitudes pour supporter le changement. Les émotions négatives peuvent alors impacter les autres zones de sa vie.

Phase 4 : Marchandage (« Si c’est comme ça, alors il faut que », « Je donnerai tout pour »…)

Durant cette phase l’individu négocie, fait du chantage en vain, stagne, revient en arrière, croyant ainsi diminuer les pertes attendues ou supposées. L’objectif ici est de ne pas ressentir la douleur de la perte et de ne pas mener le travail de deuil.

Phase 5 : Acceptation, Intégration du changement (« Après tout c’est un bien », « Ça va aller »…)

L’individu se rend compte qu’il a accepté le changement et prend la responsabilité de le gérer. Il décide de faire face et de s’occuper de lui.

Selon les personnes, chaque phase va durer plus ou moins longtemps. Pour moi, en tant qu’artiste, l’ensemble a duré 20 jours. Une fois que j’avais accepté ce qu’ils nous arrivaient, j’ai pris mon destin en main.

Pourquoi un artiste contre le coronavirus ?

Comment aider moi aussi les autres tout en faisant ce que je sais faire ? Comment, moi aussi, m’adapter à cette nouvelle vie ? Telles étaient les questions de départ.

Alors à force de réflexion, je constate que chaque jour on nous rabâche les gestes barrières. Contre ce virus, pas d’autres solutions que d’adapter notre manière de vivre. Alors comment moi je peux m’amuser avec ces gestes, comment je vais pouvoir créer de l’amusement autour de ça ? Avec de la magie, du mentalisme, un spectacle pour enfants ? Avec des animations ? Comment et pourquoi ?

L’aboyeur public un métier disparu qui va renaître !

Et oui le processus créatif est compliqué, comment j’en suis arrivé à penser à créer ce personnage du « distanciateur ». Et bien c’est simple : il faut que je sois vu, donc prenons de la hauteur, environ 2 mètres 70. Ensuite il faut rendre les gestes barrières plus fun, éternuer ou tousser dans son coude c’est le DAB. Mais comment faire respecter la distanciation physique ? 1 mètre, comme cette grande règle d’école qui me rappelle mon enfance. Et puis le maître d’école qui fait respecter le mètre, c’est une idée à mettre en place !

Etre un exemple pour l’artiste contre le coronavirus.

Enfin, j’allais réussir ma mission : être un artiste contre le coronavirus. Evidemment, il faut que le « distanciateur » respecte lui aussi les gestes barrières, alors comment faire ? Il lui faut un masque, mais cet objet nouveau est parfois un peu anxiogène pour les gens. Heureusement mon épouse a eu une idée géniale : créer en tissus un masque et son nœud papillon assortis. Cela va donner un coté décontracté et moderne à l’ensemble. Et voilà, le personnage a une fonction, un look et il va pouvoir remplir sa mission.

un artiste pour les gestes barrièresLe distanciateur ce héros des gestes barrières qui se bat contre le coronavirus.

Et voilà le pitch est là et c’est parti. La première sorti de notre héros aura lieu lors d’un marché mensuel des producteurs locaux d’Omerville village du Vexin Français dans le Val’Oise. Et quel succès pour notre artiste contre le coronavirus !!! Des photos font le tour des réseaux sociaux grâce à Céline Manceron du studio dans les nuages.

Le distanciateur un nouveau personnage que j’espère éphémère et qui aidera, lui aussi à sa manière , à stopper la pandémie. En souhaitant disparaître ou se transformer à la fin de sa mission pour devenir un nouveaux héros des temps modernes.

Auteur :

Pascal le magicien pour imagine-show.com. 2020

Leave a Reply

Call Now ButtonAppelez-moi ! Free website hits